Image default

Défaut entretien d’embauche : voici des exemples concrets pour se préparer !

Pour obtenir un emploi, il faut passer par plusieurs étapes déterminantes. En effet, outre le fait de rédiger un bon CV, il faut bien préparer son entretien dans le cas où votre candidature serait retenue. À ce niveau, il est indispensable de connaître les questions qui reviennent de façon récurrente afin d’y apprêter une réponse pertinente. Parmi celles-ci, il en est une qui, souvent, donne du fil à retordre aux candidats : celle qui concerne les défauts. Voici des conseils pour bien aborder la question de défaut entretien d’embauche.

Défaut entretien d’embauche : comprendre l’intérêt de la question

S’il y a bien une question que vous rencontrerez fréquemment au cours d’un entretien d’embauche, c’est celle-ci : quels sont vos principaux défauts ? En vous soumettant à cette interrogation très redoutée par les candidats, votre recruteur poursuit trois principaux objectifs. Dans un premier temps, ce dernier souhaite cerner votre personnalité. Après tout, ce que tous les employeurs, c’est de recruter le meilleur employé pour son entreprise. Son but second est de vérifier qu’aucun de vos traits de caractères n’entre en contradiction avec les qualités requises pour le poste.

Pour finir, votre interlocuteur cherche à tester votre capacité à prendre du recul et/ou à vous remettre en question. Il faut donc éviter au maximum les ‟faux défauts” inventés juste pour trouver quelque chose à dire. Si vous mentez, votre recruteur le saura d’une façon ou d’une autre et si c’est le cas, sachez que vos chances d’être recrutées diminuent. Ce que vous devez faire, c’est de rester confiant, honnête et le plus naturel possible.

Défaut entretien d'embauche

Quelle est la meilleure réponse à donner à votre recruteur ?

De façon pratique, voici quelques conseils que vous pourrez appliquer pour réussir votre entretien.

Évitez les termes péjoratifs

Il est vrai qu’il faut se montrer vrai. Toutefois, évitez au maximum d’employer des termes qui vous desserviront plus qu’autre chose à savoir : je suis colérique, arrogant, égoïste, opportuniste, obstiné, de nature anxieuse, etc. Ces qualificatifs sont trop forts alors que ce qu’il vous faut, c’est trouver le moyen d’atténuer vos défauts. Au lieu de dire à votre recruteur : « je suis une personne susceptible », vous pourriez par exemple dire « je prends les choses trop au sérieux ».

Faites correctement la différence entre défauts et compétences

L’entretien d’embauche, c’est l’occasion de connecter avec votre recruteur. Il serait dommage de donner une mauvaise impression. Vous devez absolument faire une différence claire entre défaut et compétence. Par exemple, « il m’arrive parfois de douter de moi » est un défaut alors que « j’ai un faible niveau en mathématiques » est une manière de parler des compétences.

Parlez uniquement de vos défauts qui ne sont pas en lien avec le poste

Si vous postulez à un poste de comptable, il n’est pas nécessaire de dire que vous n’êtes pas une personne concentrée. Cela pourrait vous discréditer aux yeux d’un potentiel futur employeur. Cherchez plutôt un défaut vrai, c’est-à-dire non inventé et qui n’a rien avoir avec les qualités préréquises pour être un comptable qualifié. Ce peut être : « j’accepte parfois difficilement de ne pas avoir raison ». Si vous visez un poste dans le domaine du marketing, évitez de dire que vous avez du mal à communiquer avec les autres.

Savoir transformer ses défauts en qualités

Pour bien s’en sortir face aux questions liées aux défauts, il faut parfois savoir répondre intelligemment en transformant les vôtres en qualités. Il s’agit simplement d’expliquer de manière indirecte vos défauts en partant d’une qualité. Par exemple, il se pourrait que vous soyez une personne qui n’aime pas la routine ou qui perd vite de l’intérêt pour les choses. Au lieu de vous présenter simplement en ces termes, vous pourrez expliquer au recruteur que vous aimez la nouveauté et surtout vous impliquer dans de nouvelles affaires. C’est sans doute une plus intelligente manière de mieux répondre à ces questions gênantes sur le défaut.

Retenez qu’outre les conseils évoqués plus hauts, connaître en avance le type de défauts assez courant en entreprise vous aidera à mieux gérer la question de défaut entretien d’embauche. La première catégorie des défauts les plus remarqués est en rapport avec l’ego : être égoïste, avoir une haute opinion de soi, agressif et colérique. Si vous vous retrouvez dans ces cas, évitez autant que possible de le mentionner à l’entretien. La deuxième catégorie est liée au manque de professionnalisme.

Comment utiliser les médias sociaux pour trouver l’employé idéal pour votre entreprise

Abigail Bellemaure

Comment réussir le recrutement d’un cadre ?

Abigail Bellemaure

Comment s’excuser professionnellement ?

Leane Delaurme

Laissez une réponse à