Image default

Concurrence directe et indirecte dans le business : voici comment les différencier

Les études préalables au lancement d’une activité commerciale nécessitent de procéder à une analyse des concurrents. La concurrence directe et indirecte restent les deux principaux types de concurrence identifiés sur un marché. Les dissemblances entre elles résident entre-autres au niveau de l’offre de produits et de services. Cette dernière est identique entre concurrents directs et différente dans le second cas.

La concurrence directe et ses particularités

La concurrence directe se rapporte aux entreprises offrant les mêmes biens et services sur un marché donné. Les offres fournies par les concurrents directs comblent les mêmes besoins chez les consommateurs.

Pour identifier vos concurrents directs, il suffit d’avoir connaissance des entreprises de votre localité proposant les mêmes prestations que votre structure. Différents ateliers de menuiserie peuvent par exemple être désignés comme tels. Google, Apple et Huwei sont également des concurrents directs, notamment en ce qui concerne les systèmes d’exploitation mobiles iOS, Android OS et Harmony OS.

En général, toute situation de concurrence directe et indirecte requiert une stratégie donnée. Sur un marché de concurrents directs en particulier, le gagnant est l’entreprise réussissant à proposer des produits ou des services au plus bas prix. Toutefois, ces derniers doivent posséder un bon rapport qualité-prix pour rester compétitifs.

Aussi, l’objectif poursuivi par les entrepreneurs dans ce type de schéma commercial est d’améliorer la qualité des prestations au bénéfice des clients.

entreprise concurrence

La concurrence indirecte et ses spécificités

La concurrence indirecte existe entre les entreprises qui, bien que proposant les produits ou services différents, se destinent à satisfaire les mêmes besoins chez les clients. La satisfaction du client sera la même, peu importe qu’il consomme le bien fourni par l’un ou l’autre des concurrents. Par conséquent, les concurrents indirects sont susceptibles de viser les types de prospects identiques.

Les concurrents indirects sont non seulement plus difficiles à identifier, mais ils sont généralement sous-estimés par la plupart des managers. Une métallerie peut être désignée comme un concurrent direct d’une menuiserie, un fastfood peut concurrencer une boulangerie.

L’étude de la concurrence indirecte peut s’avérer délicate. Elle pousse le chef d’entreprise à s’intéresser en permanence aux innovations réalisées par ses concurrents pour mettre ses produits et services à jour. Elle implique également de connaître les tendances d’achat des consommateurs. Prenons l’exemple de clients ayant une préférence pour les canapés pliables, peu importe qu’ils soient en bois ou en métal. Si vous gérez une menuiserie ne proposant que des lits non pliables, même les clients préférant le bois vont aller à la métallerie. La raison est simplement que vous ne proposez pas les lits pliables.

Les éléments de distinction entre concurrence directe et indirecte

En premier, la reconnaissance d’une concurrence directe et indirecte passe par une distinction de l’offre. Les concurrents directs commercialisent des offres similaires alors que les concurrents indirects proposent les produits ou services différents.

Au sein d’un marché de concurrents directs, il est facile d’établir une stratégie pour exister. À l’inverse, dans un milieu de concurrents indirects, il faut avoir le sens du détail pour ciblerr ses concurrents et élaborer une stratégie adéquate pour peser sur le marché.

Au terme de l’analyse, l’intérêt de l’étude des concurrences directes et indirectes va au-delà de la connaissance des éléments de différentiation. Il révèle la nécessité d’identifier les facteurs-clés de succès permettant à l’entreprise d’adapter ses prestations et stratégies pour s’établir durablement.

Comment utiliser efficacement les preuves sociales pour commercialiser votre produit

Abigail Bellemaure

Inventer est un sport d’équipe !

Abigail Bellemaure

Les sociétés de conseil en management de haut niveau

Timothé Rhéaut

Laissez une réponse à