Image default

Comment trouver une excuse crédible pour ne pas aller au travail ?

Dans un monde professionnel de plus en plus exigeant, il arrive parfois que vous ayez besoin de prendre une journée de repos. Cependant, pour éviter des conséquences néfastes sur votre carrière, il est nécessaire de trouver une excuse crédible pour justifier votre absence. Dans cet article informatif, nous vous proposons des conseils et astuces pour réussir à convaincre vos supérieurs sans nuire à votre réputation.

Choisir une raison plausible

La première étape pour trouver une excuse crédible est de choisir une raison plausible qui corresponde à votre situation et à votre environnement professionnel. Il est essentiel d’éviter les mensonges grossiers et de miser sur la sincérité.

Problèmes de santé

Les problèmes de santé constituent une excuse classique et souvent acceptée par les employeurs. Il peut s’agir d’un simple mal de tête, d’une migraine, d’un rhume ou d’une gastro-entérite. L’essentiel est de ne pas en abuser et de varier les motifs pour ne pas éveiller les soupçons. Si vous optez pour cette stratégie, n’oubliez pas que la législation prévoit généralement la nécessité d’un certificat médical au-delà d’un certain nombre de jours d’absence. Veillez également à ne pas trop en faire lors de votre retour, au risque de perdre en crédibilité.

Problèmes familiaux

Les problèmes familiaux peuvent également constituer une excuse valable pour ne pas aller au travail. Par exemple, un problème avec un enfant (maladie, réunion à l’école, etc.) ou un conjoint (rendez-vous médical) peut suffire. Encore une fois, prenez garde à la fréquence de ces excuses et assurez-vous qu’elles soient en accord avec votre situation personnelle.

Adopter un comportement cohérent

Une fois que vous avez choisi votre excuse, il est important d’adopter un comportement cohérent pour ne pas éveiller les soupçons de vos collègues et supérieurs. Voici quelques conseils pour y parvenir.

Prévenir rapidement

Dans la mesure du possible, informez votre employeur de votre absence dès que vous le pouvez. Un appel téléphonique de dernière minute pourrait être perçu comme suspect, surtout si votre excuse concerne un problème de santé ou familial. Préférez utiliser un moyen de communication formel, comme le mail, pour notifier votre absence.

Gérer les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont devenus une source d’information pour les employeurs. Si vous devez vous absenter pour une raison non avouable, prenez soin de ne pas publier d’informations ou de photos compromettantes sur ces plateformes. Mieux vaut rester discret et éviter de donner des munitions à vos détracteurs.

A lire :   Comment utiliser les médias sociaux pour trouver l'employé idéal pour votre entreprise

excuse absence

Assumer les conséquences de son absence

Il est essentiel de bien mesurer les conséquences de votre absence sur votre travail et sur vos collègues. Il est possible que votre absence engendre une surcharge de travail pour vos collègues, ou que vous ayez à rattraper le retard accumulé à votre retour.

Assurer le suivi de vos dossiers

Avant de vous absenter, prenez soin de mettre à jour vos dossiers et de laisser des consignes claires à vos collègues ou à votre remplaçant. Cela vous permettra non seulement de limiter l’impact de votre absence, mais aussi de montrer à votre employeur que vous êtes un professionnel responsable.

Anticiper et trouver des solutions

Enfin, il est important de réfléchir aux solutions qui pourraient vous permettre de concilier vie personnelle et professionnelle sans avoir à recourir à des excuses. Voici quelques pistes à explorer.

Négocier des jours de télétravail

Le télétravail peut être une solution intéressante pour éviter de devoir trouver des excuses pour ne pas aller au travail. N’hésitez pas à en discuter avec votre employeur et à lui présenter les avantages de cette pratique pour l’entreprise (gain de temps, réduction des coûts de transport, etc.).

Profiter des dispositifs légaux

Dans certains cas, des dispositifs légaux peuvent vous permettre de prendre des jours de congés pour raisons personnelles (congés pour événements familiaux, congés sans solde, etc.). Renseignez-vous sur vos droits et n’hésitez pas à en faire la demande auprès de votre employeur.

Pour finir, trouver une excuse crédible pour ne pas aller au travail n’est pas une tâche aisée et doit être envisagée avec prudence. Il est préférable d’adopter une attitude responsable et de chercher des solutions pour concilier vie personnelle et professionnelle. Dans tous les cas, gardez à l’esprit que l’honnêteté et la communication sont les meilleurs alliés pour préserver une relation de confiance avec votre employeur.

Cooptation : c’est quoi une prime de recrutement par cooptation

Leane Delaurme

Avantages des logiciels de gestion des ressources humaines

Anastasia Vernal

Prolongation arrêt de travail après la fin du précédent, c’est possible ?

Abigail Bellemaure

Laissez une réponse à