Image default

Zoom sur l’industrie du décolletage

Née dans la vallée de l’Arve au XVIIIe siècle, l’industrie du décolletage faisait partie intégrante de l’industrie horlogère, puisqu’elle désignait l’action de dégager le « collet », c’est-à-dire une partie d’une vis, à l’aide d’une machine-outil spécifique.

Elle entrait initialement dans le processus de fabrication des horloges. Et petit à petit, elle fut également utilisée dans la production d’autres pièces. D’où son essor dans le secteur de l’informatique, de l’aéronautique et de la construction automobile.

À l’heure où l’on parle, le monde ne peut plus se séparer de l’industrie du décolletage, puisque c’est devenu une branche essentielle de la mécanique et de l’usinage pour la création de pièces identiques en grandes séries.

Le principe du décolletage

L’industrie du décolletage tient son nom du décolletage, c’est-à-dire de l’ensemble des techniques qui permettent de transformer du métal en des produits finis, notamment en pièces diverses du genre boulons, bouchons, vis, cuvettes, axes et pièces de révolution.

Les décolleteurs parlent généralement d’usinage de précision ou d’usinage par enlèvement de matière. Mais « décolletage » suffit pour définir en un seul mot le travail des pièces tournées de visserie et de boulonnerie pour l’horlogerie et pour d’autres secteurs.

Ce qui rend la méthode de décolletage si particulier, c’est le fait qu’elle s’effectue à l’aide d’une machine spéciale dénommée décolleteuse, tour à cames ou tour à commande numérique. Eh oui, il ne s’agit pas d’un simple façonnage à la main. DSG Industries expert en décolletage utilise des appareils spécifiques, semi-automatiques ou automatiques, pour donner à des matériaux bruts la forme et la taille voulues.

industrie du décolletage

L’importance de l’industrie du décolletage en France

Considérée comme une industrie de pointe, l’industrie du décolletage est représentée par près de 905 entreprises, plus de 19 000 emplois et un chiffre d’affaires de 2,3 milliards d’euros en France. Elle est profondément ancrée dans l’économie et dans l’histoire du pays. Et compte tenu des chiffres qui ne cessent pas d’augmenter, les analystes ont confirmé qu’elle a un bel avenir.

En fait, la France est le leader mondial du décolletage depuis de nombreuses années. Dès la découverte de cette technique dans la vallée de l’Arve jusqu’à maintenant, elle continue de se développer et de se diversifier.

Même les secteurs de la médecine, des loisirs et de la connectique en ont besoin en ce moment, et cela, avec leurs propres contraintes. Et les entreprises qui se spécialisent dans le domaine commencent à s’éparpiller dans plusieurs zones.

A lire :   Zoom sur les entreprises du secteur chimique et pharmaceutique

Au début, il n’y en avait que dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, notamment dans la ville d’origine du décolletage et autour de Cluses. Mais ensuite, de nouvelles entreprises furent construites dans la région Bourgogne-France-Comté en raison de son fort passé avec les industries de l’horlogerie et de la lunetterie.

Les avantages du décolletage

Si les entreprises de décolletage ont décidé d’investir dans de nouvelles machines et solutions, c’est avant tout pour bénéficier de plus de précision et de performance. Elles ont également comme objectif un meilleur rendement de fabrication. Et elles s’engagent à répondre à l’ensemble des demandes des clients, quel que soit leur secteur d’activité.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le décolletage permet de fabriquer des pièces à la fois solides, résistantes et durables. C’est un moyen de garantir la qualité de la production. Sans parler du fait qu’il simplifie les tâches des mécaniciens de précision et qu’il accélère le processus de création de pièces en petite, moyenne ou grande série.

Pour terminer, il est à savoir que le décolletage se décline en différentes techniques efficaces, dont : le décolletage traditionnel, le décolletage numérique et le décolletage multibroche.

Le laser industriel : une technique innovante qui suscite l’intérêt de certaines sociétés

Anastasia Vernal

Prévention de la corrosion : pourquoi les bacs de trempage sont essentiels dans le traitement de surface

Timothé Rhéaut

Industrie : comment étalonner une sonde de température ?

Lucy Goullet

Laissez une réponse à