Image default

Industrie : comment étalonner une sonde de température ?

Les innovations technologiques ont impacté de nombreux secteurs de l’économie, dont l’industrie. Dans cette optique, les sondes de température permettent d’obtenir des niveaux de précision élevés concernant la mesure des températures. Cela est d’autant plus utile que cette opération est nécessaire pour optimiser les processus de fabrication industriels. L’étalonnage des sondes de température gagne ainsi en popularité dans les domaines comme la chimie, l’agroalimentaire ou encore la métallurgie. Voici les intérêts de ce procédé et comment le mettre en place.

L’importance de l’étalonnage pour vos mesures de température industrielles

Il est avant tout important de savoir que l’étalonnage consiste à identifier l’écart de mesure entre deux valeurs, relevées sur deux appareils différents. Ainsi, avec un outil de référence, on récupère une température que l’on compare ensuite avec la valeur fournie par l’appareil à étalonner. Considéré comme une obligation dans certaines filières, l’étalonnage des mesures de température possède des avantages à divers niveaux. Il permet en effet aux industries de tester la fiabilité de leurs outils et de corriger les marges d’erreur. Avec le temps, certains instruments se détériorent et perdent en efficacité. L’étalonnage sert ainsi à déceler les dysfonctionnements, en se basant sur un seuil de tolérance.

Ce faisant, il est possible de réaliser à temps un ajustement, et ainsi améliorer la productivité des industries. De plus, étalonner les mesures de température industrielles est nécessaire pour contribuer à un monde plus sûr. Qu’il s’agisse des consommateurs ou des employés qui sont en première ligne des chaînes de production, chaque acteur est en effet exposé à des risques sanitaires ou environnementaux, lorsque les processus industriels ne sont pas fiables. Par contre, le calibrage des mesures élimine toutes ces éventualités et garantit le bien-être des individus. Sachez qu’en fonction de votre domaine d’expertise, réaliser l’étalonnage vous évite des démêlés judiciaires.

La norme ISO 9001 dans son chapitre 9.1.1 impose en effet la surveillance des mesures de température aux industries pharmaceutiques, agroalimentaires, chimiques, etc. Comme on peut le voir avec Instrumentys, il est possible de bénéficier des solutions les plus innovantes en matière d’étalonnage de vos processus industriels. En tenant compte des contraintes de votre métier, vous bénéficiez d’un accompagnement de pointe pour le choix de vos outils de mesure et ceci, dans le strict respect des normes en vigueur.

A lire :   IIoT : L'opportunité de services dans l'internet industriel des objets connectés

mesure de température en industrie

Choisir un calibrateur de température : four et micro-bain d’étalonnage

Pour réaliser l’étalonnage d’une sonde de température, il est nécessaire de disposer, en amont, d’un calibrateur. Cet instrument sert effet à maintenir les températures relevées à des valeurs précises. Le calibrateur de température se décline en plusieurs variétés et peut s’adapter à différents besoins d’étalonnage. L’un des plus utilisés en industrie est le four et micro-bain d’étalonnage. Généralement, les fours d’étalonnage sont conçus dans des dimensions qui facilitent leur transport sur site. De plus, ils sont équipés d’une source de chaleur et d’une mesure de température (thermomètre). Par ailleurs, le dispositif possède un écran LED qui permet de comparer, simultanément, les variations entre la valeur de référence de la température et celle que l’on souhaite mesurer.

Encore appelé bain de chauffe ou de refroidissement, le bain d’étalonnage est également pratique dans le calibrage à échelle industrielle. En effet, ce contrôleur électronique peut à la fois servir pour l’étalonnage des sondes de température et la mesure de la viscosité à basse température. Ici, le procédé consiste à insérer les capteurs à étalonner dans le liquide préalablement homogénéisé. Si le four offre de plus grandes incertitudes d’étalonnage par rapport au bain d’étalonnage, précisons que, combiné à un thermomètre référencé, ce contrôleur propose de meilleures performances en matière de calibrage. Cela s’explique par le fait que le transfert de chaleur est plus important avec le bain d’étalonnage. De même, ce dernier permet de calibrer plusieurs sondes de diverses formes au cours d’une même opération.

Comment procéder pour étalonner votre sonde de température ?

Généralement, l’étalonnage des sondes de température doit se faire après un certain nombre d’heures de fonctionnement. Toutefois, cette fréquence dépend principalement du type d’application à faire. Pour réaliser l’étalonnage d’une sonde de température, il faut avant tout posséder une source de température, dont la valeur étalon servira de référence. Si vous utilisez un bain d’étalonnage, plongez la sonde de référence et le capteur à calibrer dans le bain liquide, à une profondeur donnée. À ce propos, le bain d’étalonnage peut être de l’eau glacée, de l’huile de silicone, etc.

À la sortie du capteur de température, une réponse est envoyée sous la forme d’un signal électrique. C’est cette indication qui permet de comparer la température connue et celle affichée par la sonde à étalonner. Les capteurs comme les thermocouples et les sondes résistives indiquent directement les températures souhaitées. Dans certains cas, par contre, vous aurez besoin de traduire le signal de sortie en valeur de température.

A lire :   Zoom sur les entreprises du secteur chimique et pharmaceutique

IIoT : L’opportunité de services dans l’internet industriel des objets connectés

Timothé Rhéaut

Les avantages insoupçonnés des bacs à ultrasons utilisés dans l’industrie horlogère

Timothé Rhéaut

Comment l’entretien des filtres hydrauliques affecte la durée de vie de vos machines ?

Abigail Bellemaure

Laissez une réponse à