Image default

Pendant combien de temps réclamer une facture impayée

Dans le monde des affaires, il est crucial de maintenir un flux de trésorerie sain et de s’assurer que les factures sont payées en temps voulu. Mais que faire lorsque vous êtes confrontés à une facture impayée ? Pendant combien de temps pouvez-vous légalement réclamer ce paiement ? Nous aborderons quatre aspects importants de cette problématique : la relance amiable, l’injonction de payer, la prescription et la négociation.

La relance amiable : première étape incontournable

Avant d’entamer des procédures judiciaires, il est essentiel de tenter une approche amiable avec le débiteur. La relance amiable est une démarche courtoise et professionnelle qui permet d’éviter les malentendus et les litiges. Elle consiste à envoyer un courrier ou un e-mail rappelant à votre client l’échéance de la facture et lui demandant de régulariser sa situation.

La relance amiable est généralement initiée quelques jours après l’échéance de la facture. Il est recommandé de ne pas dépasser 30 jours pour commencer cette démarche. Cependant, si le débiteur ne répond pas à cette première relance, vous pouvez envoyer plusieurs rappels espacés de 15 jours. N’oubliez pas de conserver une trace de ces échanges pour constituer un dossier en cas de litige.

L’injonction de payer : une procédure judiciaire rapide

Si malgré vos relances amiables, le débiteur ne s’acquitte pas de sa dette, vous pouvez saisir le tribunal compétent pour entamer une procédure d’injonction de payer. Cette démarche consiste à demander au juge d’ordonner au débiteur de régler sa facture. L’injonction de payer est une procédure rapide et moins coûteuse que les autres voies de recours, comme l’assignation en justice.

Pour engager cette procédure, vous devez déposer une requête auprès du tribunal dans un délai de deux ans à compter de l’échéance de la facture. Si le juge accepte votre demande, il délivrera une ordonnance d’injonction de payer, que vous devrez signifier au débiteur par voie d’huissier. Le débiteur disposera alors d’un mois pour s’exécuter ou faire opposition à cette décision.

facture impayé

La prescription : un délai légal à ne pas dépasser

Il est important de connaître les délais légaux de prescription pour ne pas perdre vos droits de réclamer une facture impayée. En France, le délai de prescription pour les créances commerciales est de cinq ans à compter de la date d’échéance de la facture. Passé ce délai, vous ne pourrez plus engager de procédure judiciaire pour recouvrer vos créances.

A lire :   Justice : peut-on divorcer sans avocat et comment ?

Toutefois, certaines actions peuvent interrompre ou suspendre ce délai de prescription, comme l’envoi d’une mise en demeure, le dépôt d’une requête en injonction de payer ou la conclusion d’un accord de paiement. Il est donc crucial de rester vigilant et de prendre les mesures nécessaires pour protéger vos intérêts.

La négociation : une solution alternative à envisager

En cas de facture impayée, la négociation avec le débiteur peut s’avérer une option efficace pour trouver un arrangement à l’amiable. Vous pouvez proposer un échéancier de paiement, accorder une remise sur le montant de la facture ou même envisager une compensation entre les créances réciproques.

La négociation est une solution pragmatique et flexible qui permet d’éviter les procédures judiciaires longues et coûteuses. Elle nécessite cependant de la diplomatie et un bon sens de la communication pour aboutir à un accord satisfaisant pour les deux parties.

Pour finir, il est essentiel de connaître les différentes étapes à suivre et les délais légaux pour réclamer une facture impayée. La relance amiable doit être privilégiée en premier lieu, suivie de l’injonction de payer si nécessaire. N’oubliez pas que le délai de prescription pour les créances commerciales est de cinq ans. Enfin, la négociation peut être une alternative intéressante pour résoudre les litiges de manière constructive.

Principales missions d’un avocat spécialisé en droit du travail pour une entreprise

Timothé Rhéaut

Hub Avocat peut vous aider à gérer votre pratique juridique plus efficacement

Leane Delaurme

Formulaire S3201 Cerfa 11135*04 : l’attestation de salaire de la Sécurité sociale

Timothé Rhéaut

Laissez une réponse à