Image default

CAP plomberie : tout ce qu’il faut savoir sur ce diplôme

Vous êtes un étudiant en quête d’une orientation professionnelle ou bien vous êtes déjà un travailleur qui veut faire une reconversion professionnelle ? Sachez que la plomberie est un métier intéressant et que vous pouvez exercer. Le plombier est un travailleur dans le bâtiment et la construction. Il est chargé de prendre en main tout ce qui concerne le système d’eau. Pour mener à bien ses missions, la personne peut passer par une formation lui permettant d’obtenir un CAP plomberie. Cette formation professionnalisante. Zoom sur tout ce qu’il faut savoir sur ce cursus.

Qu’est-ce qu’un CAP Plomberie ?

La vraie appellation du CAP Plomberie est le « CAP Monteur en installations sanitaires ». Il s’agit d’un diplôme de niveau 3 certifié par le Répertoire national des certifications professionnelles ou RNCP. Il est donc reconnu par l’État. Les lycées et les centres de formation d’apprentis ou CFA dispensent les cours nécessaires pour aboutir à ce diplôme. Il est aussi possible de prendre la formation auprès des MFR ou maisons familiales rurales.

En ayant ce certificat d’aptitude professionnelle, l’apprenti devient un artisan plombier. Il aura toutes les qualifications indispensables pour intervenir dans la mise en place et l’entretien des systèmes de plomberie, climatisation et de chauffage.

Parmi les missions principales de la personne qui a suivi une formation plomberie, il y a :

  • le montage d’installations sanitaires ;
  • l’installation de bassins d’eau et de salles de bains ;
  • l’installation d’appareils de chauffage ;
  • les entretiens et les réparations d’urgence ;
  • etc.

CAP plomberie

Programme et épreuves d’un CAP Plomberie

Le programme du CAP plomberie est constitué d’enseignements généraux et spécifiques avec des matières diverses dont l’environnement, l’EPS, l’installation sanitaire, les langues, l’étude et préparation d’une intervention, la réalisation d’un ouvrage courant et travaux spécifiques, etc. Les apprentis font également des mathématiques et de la Physique-chimie appliquée.

Certains CAP incluent un stage pratique dans le programme de la formation plomberie. Grâce à cette immersion dans l’univers professionnel, les étudiants peuvent appliquer leurs leçons théoriques.

Il faut noter que la formation pour devenir artisan plombier peut être fait à distance ou en présentiel.  Cela permet aux salariés de conserver leur emploi et de se former en même temps.

Pour valider le diplôme, l’apprenti doit passer quelques épreuves divisées en deux étapes. L’une est constituée des matières générales et l’autres d’épreuves professionnelles.

L’intégration au CAP Plomberie n’a pas de prérequis spécifique. Toutefois, l’âge minimum accepté par les instituts de formation est généralement de 16 ans. Certes, il n’existe pas de conditions particulières d’admission. Les établissements peuvent faire une sélection de dossiers et organiser des entretiens pour déterminer les candidats à prendre.

A lire :   Les avantages de la formation en échafaudage et travail en hauteur pour votre entreprise

Après le CAP, les apprentis ont le choix entre continuer leurs formations ou se mettre tout de suite au travail. Ils peuvent se former pour un bac professionnel, un BP, un bac pro (MEE, ICCER, MFER, technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques, technicien de maintenance des systèmes énergétiques), BP (monteur en installations du génie climatique et sanitaire, métiers de la piscine, etc.), etc.

Comment une formation de manager coach peut aider les cadres à faire face aux défis ?

Timothé Rhéaut

Les métiers CAP qui rapportent le plus : quelle formation choisir un avenir prometteur ?

Timothé Rhéaut

Peut-on arrêter un contrat d’apprentissage d’un jeune apprenti

Christiane Bissaut

Laissez une réponse à